Suivez-nous sur les réseaux sociaux.

Une immersion dans les traditions ancestrales de Capalbio

Les traditions jouent un rôle fondamental à Capalbio car c’est grâce à elles que la région tire sa force et son caractère unique.

Dans la Maremme toscane inhospitalière et marécageuse d’autrefois, le cheval de Maremme, qui est toujours le protagoniste de cette région, a dû s’adapter. Aujourd’hui, il est élevé à l’état semi-sauvage et utilisé par les « butteri » dans les spectacles équestres pour marquer le bétail. Les butteri sont les cavaliers téméraires de ces terres, présents depuis des siècles avec leur mode de vie particulier adapté à la nature sauvage, des hommes à l’esprit entreprenant, solitaires et intrépides sur la selle de leur inséparable destrier. Ces bergers menaient une vie difficile sur un territoire peu hospitalier, poussant les troupeaux vers les bergeries. Ils portaient des pantalons rudes rentrés dans leurs bottes, des culottes en peau de sanglier ou de chèvre, des chemises en flanelle, des vestes en moleskine et se protégeaient la tête avec de grands chapeaux. Ils accrochaient leurs lacets à la selle et tenaient un bâton crocheté dans leurs mains. Vous pouvez encore voir cette tenue particulière aujourd’hui lors des défilés et des spectacles pendant la Merca.

Le Merca s’inspire du marquage traditionnel du bétail, qui était également l’une des tâches du butteri. Ici, le rituel se répète chaque printemps à l’intérieur des enclos en bois dans lesquels le bétail est poussé, et où, une fois à l’intérieur, les bergers tiennent un fer chaud, le merco, et marquent les animaux donnant ainsi vie à un spectacle unique arrêté dans le temps, en accord avec les rythmes de la nature. Même si pour certaines personnes cela peut sembler inapproprié ou même violent, cet événement était et est vécu comme une pratique ancienne qui célébrait le résultat des efforts de l’année écoulée.

Une autre tradition qui a perduré dans le temps est celle de la chasse au sanglier, également appelée « braccata » ou « cacciarella » : il s’agit d’un véritable affrontement entre le roi incontesté de la brousse et les chasseurs. Qu’il soit triomphant ou vaincu, le sanglier est très apprécié et est honoré par les habitants de Capalbio lors de la deuxième semaine de septembre avec la fête rituelle du sanglier.

Un autre événement important est le Palio della Madonna della Provvidenza, qui a lieu deux fois par an, le premier dimanche du mois en l’honneur de la Madone dont le palio porte le nom, et le second le 20 mai en l’honneur du saint patron de la ville, San Bernardino. À cette occasion, la ville est divisée en districts : Provvidenza, Muratella, Bargello et Vecchio Borgo. Le défi est disputé par quatre équipes de butteri correspondant à leurs districts respectifs. Le jour du Palio, le cortège historique défile dans la ville et les porte-drapeaux donnent vie à leur spectacle suivi de la bénédiction. À la fin, a lieu la Giostra degli Anelli (joute des anneaux), au cours de laquelle le chevalier, monté sur son cheval, doit frapper une série d’anneaux avec une lance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.