Suivez-nous sur les réseaux sociaux.

Vallée d’Oro

La Vallée d’Oro est une vaste zone territoriale délimitée par la Maremme et la mer Tyrrhénienne. Sa position stratégique par rapport à Rome et ses excellentes propriétés découlant du sol et de ses ressources naturelles ont contribué à un développement important de la zone, qui a été exploitée depuis l’époque des anciens Romains. L’origine de cette vallée remonte toutefois à l’époque étrusque, comme en témoignent les nombreuses découvertes historiques, qui ont donné naissance au projet de création du parc archéologique et paysager de la vallée de l’Or. L’objectif de ce projet est de valoriser et de protéger le territoire archéologique et environnemental des zones de Giardino, Valle D’Oro, Polverosa et S. Donato. Cette importante initiative, qui se poursuit et se développe encore aujourd’hui, a été conçue par l’association Maremma Mare en collaboration avec des organismes publics et privés locaux, dont la municipalité de Capalbio.

La constitution du parc archéologique et paysager de la Vallée d’Oro a commencé en 2011, lorsque l’association Maremma Mare a alloué les premiers fonds pour financer non seulement le chantier mais aussi plusieurs projets annexes, parmi lesquels se distingue une exposition dédiée au projet, installée dans la Sala Esposizione del Frantoio de la commune de Capalbio. Au cours de l’exposition, une étude de faisabilité a été présentée par Mme Mariagrazia Celuzza, directrice du musée archéologique et d’art de la Maremme à Grosseto, l’architecte Cecilia Luzzetti et l’avocat Giovanni Gori, d’où il ressort que le parc comprendrait environ 2900 hectares de terrain. Douze sites archéologiques principaux ont été identifiés dans le parc, ainsi qu’un grand nombre d’éléments paysagers importants à protéger et à mettre en valeur, tels que des fontaines, des chemins de douane, des plantes séculaires, des animaux et des fleurs sauvages. L’étude a immédiatement porté ses fruits puisque les travaux de construction d’un écomusée ouvert ont débuté. Selon les dernières mises à jour disponibles, un prototype numérique en 3D du futur musée a été présenté, ainsi qu’un autre projet de collecte de fonds appelé « Artist Boar Auction » : l’idée est de vendre aux enchères de magnifiques statues de sangliers réalisées en fibre de verre colorée et décorées de thèmes créatifs inspirés de la région de la Maremme.

Dans un avenir proche, l’association Maremma Mare s’efforce de tracer les itinéraires de visite des sites archéologiques et d’organiser des visites guidées avec des experts afin que ce précieux patrimoine archéologique, paysager et monumental puisse bientôt être apprécié par tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.