Suivez-nous sur les réseaux sociaux.

Capalbio et la culture

Capalbio est un petit bijou d’Histoire dont les vestiges remontent à l’Antiquité.

Il fut d’abord gouverné par la famille Aldobrandeschi – les vestiges de la Rocca Aldobrandesca témoignent de leur règne – puis par les Orsini et par les Collacchioni avec leur Palazzo Collacchioni royal, jusqu’en 1416 lorsque Capalbio fut conquise par la République de Sienne. Lorsque Sienne tomba aux mains des troupes espagnoles de Charles Quint, Capalbio fut attribué à Cosimo Ier de Médicis. La tour fortifiée sur le lac de Burano (encore parfaitement conservée) qui servait à contrôler la côte, date de cette période.

Le village médiéval de Capalbio témoigne des influences des différentes dominations qui ont laissé des traces restées presque intactes jusqu’à nos jours, par exemple : les belles murailles d’où l’on peut imaginer les anciennes allées et admirer un magnifique panorama.

Sur la place principale de la ville se trouve l’église de San Nicola qui conserve à l’intérieur d’importantes fresques de la Renaissance et des chapiteaux romans. En dehors des murs, l’Oratorio della Provvidenza abrite des fresques attribuées à l’école de Pinturicchio.

Capalbio est également un centre important d’événements culturels, tels que : Capalbio libri, qui se tient en août, pour promouvoir le livre et la lecture, et qui accueille plusieurs auteurs et le festival international de courts-métrages Capalbio Cinema, qui se tient en octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.